Des alternatives libres/open-source aux logiciels Piriform (CCleaner, etc…)

Salutations,

Je n’aime vraiment pas l’évolution qu’a pris Piriform, et encore plus CCleaner, depuis leur rachat par Avast!, quoique c’était aussi limite un peu avant ce rachat. Et puis de manière générale, je préfère utiliser des logiciels libres, surtout si ces logiciels sont amenés à analyser mon ordinateur.

Pour préserver votre vie privée et la santé de votre Windows, je vous propose donc une liste des principales alternatives libres et/ou open-source à tous vos logiciels Piriform préférés pour entretenir votre ordinateur… enfin, sachez que ce n’est ni CCleaner ni un quelconque autre logiciel qui va accélérer votre ordinateur. CCleaner n’existe que pour faire de la place sur votre disque dur si besoin.

L’alternative à CCleaner : BleachBit

BleachBit a une interface assez austère mais il est tout aussi voire plus efficace que CCleaner quand il s’agit de libérer de la place sur votre disque dur. Il n’est cependant pas capable d’analyser le registre pour corriger des « erreurs » comme son homologue privateur, mais sachez que cette fonctionnalité est inutile et pourrait presque être considérée comme placebo (qu’il y ait des erreurs ou non, ça ne change rien au bon fonctionnement de votre système).

BleachBit est disponible en français sur Windows, macOS et Linux : https://www.bleachbit.org/

L’alternative à Recuva : TestDisk + PhotoRec

Recuva est un logiciel qui permet de récupérer des données effacées. Malheureusement, en plus d’être privateur, il n’est pas très efficace… c’est alors qu’intervient le duo TestDisk/PhotoRec, le premier permettant de récupérer des partitions entières et le second de récupérer des fichiers supprimés. Ces logiciels sont les plus efficaces du marché, normal quand on sait qu’ils ont eu une utilisation militaire ! Le seul hic, c’est qu’ils n’ont pas de réelle interface graphique mais une interface semi-graphique en ligne de commande, un peu à la manière des logiciels DOS. Mais ils restent tout de même facilement utilisables et vous pourrez trouver plein de tutoriels sur Internet pour les utiliser.

TestDisk et PhotoRec sont disponibles sur Windows, macOS et Linux : https://www.cgsecurity.org/wiki/TestDisk et https://www.cgsecurity.org/wiki/PhotoRec (PhotoRec vient avec TestDisk)

L’alternative à Defraggler : UltraDefrag… ou le défragmenteur Windows

Vous pouvez très bien défragmenter votre disque dur avec l’outil intégré à Windows, mais si vous souhaitez absolument passer par un logiciel libre pour le faire : UltraDefrag en version 7. Les versions suivantes d’UltraDefrag sont payantes et sous licence propriétaire… mais la version 7 reste tout de même efficace.

ATTENTION : ne défragmentez JAMAIS un SSD ! Vérifiez que votre système est installé sur un HDD (disque dur mécanique) si vous souhaitez défragmenter, car vous pourriez tuer prématurément votre disque dur !

UltraDefrag est uniquement disponible sur Windows, puisqu’il est inutile de défragmenter sous macOS et Linux : https://ultradefrag.net/en/index.shtml?store

L’alternative à Speccy : neofetch, WinAudit ou le panneau Informations système

Speccy est un logiciel servant à en apprendre plus sur la configuration matérielle de son ordinateur. Windows intègre déjà un outil semblable nommé « Informations système » accessible en le recherchant dans le menu Démarrer ou via Exécuter > « msinfo32 », mais vous pouvez également utiliser le logiciel open-source WinAudit pour le faire.

Sous macOS et Linux, il existe neofetch qui permet de tout connaître de sa configuration en une commande. Vous pouvez l’installer via le gestionnaire de paquets de votre distribution, avec « brew » sur macOS ou bien directement le compiler depuis son code source. neofetch est même disponible sur iOS (jailbreak) et Android (Termux) !

WinAudit : http://www.parmavex.co.uk/winaudit.html

Guide d’installation de neofetch : https://github.com/dylanaraps/neofetch/wiki/Installation

Code source de neofetch : https://github.com/dylanaraps/neofetch

(petit bonus : on peut même personnaliser neofetch !)

La meilleure solution : passer à GNU/Linux !

Je sais, j’insiste beaucoup trop sur Linux, mais les distributions sont tellement plus optimisées que Windows que je ne peux que vous conseiller d’y passer. Le fait que Windows soit l’un des seuls systèmes d’exploitation (voire le seul) qui nécessite une défragmentation vous donne une idée du niveau d’optimisation du bousin.

Vous hésitez à passer sur Linux parce que vous avez encore certains jeux qui n’y sont pas compatibles ? Sachez que Wine a beaucoup évolué et Valve développe Proton, un fork de Wine qui permet d’exécuter des jeux Windows directement depuis Steam et ça marche du tonnerre ! J’ai pu tester une bonne partie de ma bibliothèque dont GTA 5, The Elder Scrolls Online, TEKKEN 7, Ori and The Blind Forest, etc… et tous les jeux que j’ai testé fonctionnent bien. Pour les jeux hors Steam (League of Legends, Fortnite, Overwatch, etc…), Lutris vous sera d’une grande aide pour les faire fonctionner facilement. Même Star Citizen fonctionne bien avec les dernières versions de Wine, c’est dire !

Si vous hésitez encore à cause de certains logiciels professionnels du genre Photoshop, Ableton Live, Premiere Pro, etc… sachez que la plupart sont maintenant disponibles officiellement sur Linux (DaVinci Resolve) ou fonctionnent bien sur Wine (Ableton Live), ou il existe des alternatives libres à ces logiciels : GIMP pour Photoshop, Blender pour 3DS Max, etc… même si je conçois que ces logiciels sont plus dur à manier et nécessitent une adaptation voire un réapprentissage. Au pire, installez Linux en cohabitation avec Windows !

 

Cryonid

Freedom and privacy is what I'm fighting for.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. cerita bokep dit :

    Konten yang bagus dan sangat menarik Cerita Bokep

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.